Quelles différences
entre réalité augmentée, virtuelle et mixte ?

De plus en plus d’entreprises font face au problème de la distance qui séparent leurs employés, leurs collaborateurs et leurs clients. Et si les nouvelles technologies étaient (une partie de) la solution ? On entend beaucoup parler aujourd’hui de réalité augmentée, virtuelle, mixte… Mais qu’est-ce qui les différencie ?

Petit rappel : même si ces technologies commencent de plus en plus à se faire connaitre auprès du grand public et des entreprises, aucune n’est vraiment une nouveauté – la réalité virtuelle voit le jour en… 1962.  La RV est aussi la première à faire son apparition sur le marché à travers un dispositif de cinéma immersif qui permet au spectateur de visionner un film en 3 dimensions : C’est la création du prototype Sensorama par Morton Heilig.

Quelques années plus tard, en 1965, Ivan Sutherland imagine un dispositif pour visualiser un cube 3D qui flotte dans le décor et suit ses mouvements : c’est la naissance de la réalité augmentée.  La dernière à se développer est la réalité mixte. Elle émerge en 1994 grâce aux travaux de Paul Milgram et Fumio Kishino qui définissent ensemble les limites des différentes réalités.

Réalité Virtuelle

Avec ce concept, l’utilisateur est plongé dans un monde virtuel modélisé en 3D. Il se retrouve totalement immergé dans des scènes plus vraies que nature. Le son est coordonné avec l’image : il est possible de localiser des sons devant, derrière ou à coté de soi. Une profondeur est créée, ce qui vient appuyer l’impression de réalisme offerte par la technologie.

Cependant cette réalité virtuelle n’est pas encore parfaite : selon l’expérience modélisée ou l’utilisateur, il est possible de ressentir des vertiges, maux de têtes. En cause, la latence entre le mouvement de tête et le moment où l’écran affiche ce mouvement, ce qui produit un dérèglement de l’équilibre de l’oreille interne. Aujourd’hui, cette latence étant devenue presque inexistante, les risques de mauvais ressentis au moment de l’utilisation sont quasiment réduits à zéro.

La réalité virtuelle est en train de métamorphoser de nombreux secteurs tels que les jeux vidéo, l’éducation, la défense, le médical… Dans le monde professionnel, cette technologie est un nouveau moyen de dispenser des formations aux employés, de les exposer à des situations particulières pour améliorer leurs performances.

Les applications concrètes de la réalité virtuelle sont bien là. Par exemple, en médecine thérapeutique avec le produit proposé par C2Care qui plonge le patient dans un environnement virtuel et lui permet de se confronter progressivement à l’objet de son stress ou de son addiction pour mieux le combattre.

Plongez dans une autre dimension

Réalité augmentée

Pour faire simple, ce dispositif utilise le monde réel pour y afficher des informations via le biais d’un appareil spécifique (casque, lunettes, smartphone, tablette…). À cette fin, des images synthétiques sont créées par des développeurs, ainsi la réalité perçue est augmentée d’informations digitales.

Dans quelques années cette technologie sera à coup sûr présente dans notre vie de tous les jours. Certaines applications ont d’ailleurs déjà été développées dans le but de simplifier notre quotidien. Par exemple « Métro Paris » affiche les lignes de métro, bus, RER proches de soi grâce à une superposition virtuelle des informations sur un smartphone ou une tablette. Le célèbre vendeur de meubles aux noms imprononçables a lui aussi développé une application pour intégrer virtuellement dans son logement un meuble. Une manière de « l’essayer » avant de l’acheter.

Voyez ce qui vous entoure autrement

Réalité mixte

Cette technologie est la moins connue des trois. Elle fusionne des caractéristiques de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Grâce à un casque l’utilisateur voit des éléments digitaux se superposer à son environnement. Ces informations synthétiques ne sont plus uniquement du texte ou des images, mais des éléments virtuels qui peuvent simuler des êtres vivants ou des objets 3D. Une personne supplémentaire peut ainsi apparaître autour d’une table de réunion.

Microsoft et son casque HoloLens, sur lequel l’utilisateur peut installer des applications, sont actuellement les leaders du marché. En revanche pour le moment cet appareil est essentiellement destiné aux professionnels.

Vidéo la réalité mixte via Microsoft Hololens

Alors ? Êtes-vous prêt à vivre une expérience unique grâce à ces nouveaux procédés ? Encore un peu de patience car ils représentent pour le moment un marché de niche et demandent des équipements onéreux (comptez environ 3 000 € pour un casque HoloLens par exemple). En attendant vous pouvez toujours tenter l’aventure dans les salons et événements dédiés au sujet (Laval Virtual, Le Salon Virtuality Paris…). Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des dernières avancées à ce sujet !

Aurélie PIRAUD – 09 Mai 2017

Share This